PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



PROGRAMMER DES RYTHMES COMPOSÉS AVEC UNE BOITE À RYTHMES

Cette leçon fait suite à APPRENDRE À PROGRAMMER UNE BOITE À RYTHMES.


Equipé d’une boîte à rythme programmable, vous avez acquis une certaine dextérité en matière de programmation. Vous réalisez et pratiquez de nombreux rythmes sur votre machine, mais ceux-ci deviennent très vite « rengaine » à votre goût. Il leur manque certainement cette variation audacieuse, ce break diabolique que vous sentez, mais que vous ne pouvez pas réaliser.


Même si vous n’êtes pas batteur, vous devez considérer votre boîte à rythmes comme un instrument à part entière et non comme une machine « hermétique », insensible à vos caprices. Cette vision est essentielle pour construire des rythmes vivants jouant sur les nuances et imprimant des variations. Apporter aux rythmes une certaine « élégance », un certain « feeling » rompant avec le côté robotique, est le but de tout bon programmeur. La plupart des boîtes à rythmes actuelles sont capables d’exprimer de nombreuses nuances de jeu, et même d’avoir en leur cœur certains automatismes qui rendraient jaloux des batteurs chevronnés.


AVANT DE COMMENCER...

LES MESURES COMPOSÉES OU IRREGULIE&Rgrave;E


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Toutes les boîtes à rythmes ne sont pas conçues au départ pour programmer/exécuter des mesures irrégulières en 5, 7, 9 ou 11 temps (ou des mesures composées en 6/8, 9/8, etc.). Tout en étant plus rare que les mesures simples à 2, 3 et 4 temps, de telles signatures existent bel et bien. La question que se pose alors le programmeur est la suivante : comment contourner le problème des mesures irrégulières ou composées si ma boîte à rythmes ne peut enregistrer que des mesures simples ?

Les mesures composées comme irrégulière peuvent se réaliser facilement par la création d’un enchaînement de mesures simples (association/montage). Par exemple, une mesure en 7/4 peut se décomposer en deux parties : enchaînement d’une mesure en 4/4 associée à une autre en 3/4. Idem pour une mesure en 5/4 : enchaînement d’une mesure en 3/4 suivie d’une autre en 2/4. Dans ces deux exemples, si la programmation ne correspond plus à la signature « officielle », elle n’engendrera par contre aucune conséquence sur le résultat sonore, et c’est bien là l’essentiel !


LE MÉLANGE BINAIRE/TERNAIRE

Après avoir consulté le mode d’emploi associé à votre boîte à rythmes, vous aurez peut-être appris que pour enregistrer des rythmes complexes, c’est-à-dire des rythmes superposant par exemple des doubles-croches avec des triolets au sein d’une même mesure (superposition de figures rythmiques ternaires et binaires), vous serez peut-être conduits à certaines restrictions suivant votre façon d’enregistrer le « pattern » (temps réel ou pas à pas) et suivant les possibilités techniques de la boîte à rythmes.

UN RYTHME EN 5/4 ÉCRIT POUR BOITE À RYTHMES

En pas à pas, vous ne pourrez pas enregistrer en même temps des figures rythmiques binaires et ternaires, seul l’enregistrement en temps réel permet cela, et à condition d’avoir programmer la résolution en « off ». Par exemple, si vous choisissez une résolution en 16 pas pour une mesure en 4/4, vous pourrez enregistrer des croches et des doubles-croches, mais pas des triolets de croches. Pour enregistrer la figure ternaire, la résolution devra être au minimum de 12 pas par mesure (3 pas x 4, correspondant à l’enregistrement de 4 triolets de croches).


LA CONSTRUCTION D’UNE « SONG »

Plusieurs étapes sont nécessaires avant d’aboutir à un enchaînement de rythmes constituant une « song ».

1 – Evaluer la difficulté de la programmation

Repérer les différentes figures rythmiques (binaires et ternaires) qui seront présentes dans votre morceau et les effets qui seront associés dans son déroulement (fla, roulement, break par exemple).

2 – Régler les paramètres de la boîte à rythmes

Pour chaque mesure, certaines vérifications et ajustements sont nécessaires. Vous devez adapter le réglage des différentes échelles rythmiques : déterminer la signature de la mesure (4/4, 6/8, 3/4, etc.) et utiliser la résolution adéquate (choix de la plus petite note qui peut être enregistrée).

3 - Enregistrer les différents « patterns »

L’enregistrement d’un « pattern », correspondant généralement à l’étendue d’une mesure (voire deux), s’opère individuellement. Dans votre intérêt, il est conseillé d’avoir un peu d’organisation en numérotant ou en nommant chaque « pattern ».

La programmation des rythmes peut se faire en temps réel ou en pas à pas suivant les réglages de la résolution (« quantize ») ou selon vos capacités en jeu live (rythme qui peut être ensuite retravaillé et affiné en pas à pas). Généralement, il est rare de se lancer dans un enregistrement comprenant la totalité des mesures d'une « song », sauf si vous êtes techniquement très bon et que vous avez déjà tout conçu par avance, de tête ou par écrit.

4 - Création d’une « song » ou d’un « chaining pattern ».

Cela correspond à la finalisation d’une séquence rythmique comportant plusieurs mesures enchaînées.

C’est grâce à ces quatre étapes, parfois fastidieuses mais nécessaires, que vous obtiendrez une rythmique de batterie correctement construite.

5 – Finalisation

Une fois votre « song » construite, vous allez lui apporter le feeling nécessaire et indispensable…

Quand un rythme identique se répète sur plusieurs mesures n’hésitez pas à jouer sur les nuances de frappe (dynamique) et à revoir la mise en place « trop parfaite ». Par exemple, vous devrez retoucher en pas à pas les coups de caisse claire en les déplaçant un tout petit peu vers l’avant ou vers l’arrière du temps.

Et la fonction « groove » alors !…

La fonction « groove » présente sur certaines boîte à rythmes est une fonction certes utile mais limitée. En effet, si le « groove » apporte un jeu moins métronomique en faisant « swinger » le rythme, il déplace généralement l’ensemble des figures rythmiques de la même façon et non d’une façon aléatoire, comme le ferait un véritable batteur. C’est donc le pas à pas qui doit attirer votre attention dans la phase finale de la construction de votre « pattern ». Toutefois, rien n’empêche d’utiliser la fonction « groove » associée à un ajustement au pas à pas.


DERNIÈRE REMARQUE

Si lors de l’enregistrement des « patterns » vous pouvez ralentir le tempo pour l'adapter à vos compétences techniques, lors de l’écoute et à la bonne vitesse, il arrive que des ajustements/corrections soient nécessaires. Des effets techniques comme un « fla » ou un roulement de caisse claire peuvent ne plus devenir crédible, sauf bien-sûr si votre programmation vise des musiques où la dimension d'un jeu humain est absent (musique « electro » par exemple).


QUELQUES RYTHMES POUR CONCLURE

Vous trouverez ci-dessous un fichier à télécharger comprenant une trentaine de « patterns » à programmer, de facile à difficile, et comprenant des rythmes de danse (shuffle, rock, mambo, etc.), des intros et des breaks. Ces rythmes constituent un excellent terrain d’apprentissage en présentant un ensemble de difficultés croissantes : mesures en 3/4, 4/4, 5/4, 7/4, combinaisons de figures binaires et ternaires, etc.

Consulter et télécharger le contenu du fichier : PATTERNS POUR BOITE A RYTHMES

  par ELIAN JOUGLA