PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



APPRENDRE À LIRE LES NOTES DE MUSIQUE

1 - REPÉRER LE NOM DES NOTES SUR LE CLAVIER

La première des informations que l’on souhaite apprendre lorsqu’on pose ses doigts sur un piano est d’apprendre l’emplacement des notes sur le clavier, comme indiqué dans cette leçon : La position des notes au piano.

Où se trouve le do, le sol, etc. Il faut se familiariser visuellement à cette disposition mathématique propre aux instruments à clavier. Cette première étape est indispensable.

Dans cette intention, Piano Web propose à la rubrique jeux, un programme éducatif qui vous apprend à les repérer rapidement sur un clavier : Apprendre à repérer les notes sur un clavier.




Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


2 - LIRE SES PREMIÈRES NOTES DE MUSIQUE

Sur le fond, repérer le nom des notes sur un clavier ne sert pas à grand chose si cet acquit n’est pas relié à une construction intellectuelle. Celle-ci se traduira classiquement par des notes écrites sur une portée. C’est par ce moyen, hormis l’improvisation, que vous pourrez interpréter votre première mélodie. La lecture de notes, c’est le B.A.-BA de toutes personnes pratiquant le solfège.

RAPIDITÉ ET ÉFFICACITÉ

Quand on souhaite lire une note sur une portée musicale pour ensuite la retranscrire sur un piano, il est bon de savoir reconnaître le plus rapidement possible sa hauteur (nom de la note) et sa durée exacte sur la portée en fonction de la signature de la mesure (4/4, 6/8, etc.)

Un changement de signature a parfois pour conséquence de modifier la valeur des figures de notes. Une blanche n’égale pas toujours 2 temps et une noire 1 temps ! (le cours en ligne intitulé La théorie musicale du débutant aborde différents cas).


HAUTEUR ET LECTURE DE LA NOTE

Pour connaître le nom d’une note, l’écriture musicale utilise la portée. Celle-ci comprend cinq lignes et quatre interlignes. À la différence d’un guitariste ou d’un violoniste, le pianiste et autres claviéristes sont confrontés à lire deux portées complémentaires en même temps (trois pour les organistes).

La hauteur de la note dépend de sa position sur la portée. Plus la position de la note écrite sur la portée est haute, plus le son de celle-ci est aigu.

Les notes se lisent toujours de bas vers le haut. Généralement en consultant d’abord la clé de fa et ensuite la clé de sol (au piano, le plus souvent lors du déchiffrage, c’est la main gauche qui entraîne la main droite). Théoriquement, la portée supérieure utilise des notes écrites en clé de sol (pour la main droite), et celle inférieure des notes écrites en clé de fa (pour la main gauche)... (la leçon sur le Le fonctionnement des clés en musique apporte de nombreuses précisions et détaille les particularités concernant leur utilisation).


Ci-dessous, un schéma de correspondance ‘portées/clavier piano’ de plusieurs do.


Le schéma suivant pourra vous servir comme aide passagère quand vous vous aventurerez au-delà de quelques notes en clé de sol. Le schéma couvre la correspondance de toutes les notes écrite sur les portées de sol et de fa, soit environ 3 octaves. Lire correctement toutes ces notes vous permettra de jouer au piano et à deux mains de nombreux morceaux.

Au stade où vous en êtes, il n’est pas nécessaire d’aller au-delà. Ne vous préoccupez pas pour le moment des touches extrêmes du clavier et de leur correspondance en écriture.


3 - CONSEILS AU MOMENT DE LIRE DES NOTES

Dans la pratique, il existe différentes façons d’aborder la lecture de notes. Chaque solution offre des avantages ou des inconvénients suivant les dispositions de chacun. La lecture de notes, c’est même une question de méthodologie, chaque professeur ayant son idée sur le sujet.

Il y a ceux qui prônent une approche méthodique, en séparant l’apprentissage en deux temps. D’un côté la lecture de notes pures (solfège) et de l’autre le déchiffrage de partitions en jouant de l’instrument. D’autres enseignants préfèrent une voie plus empirique, en misant sur l’expérience de l’élève, sur son sens de l’observation, ses réflexes et sa mémorisation. L’élève est ainsi placé face à l’instrument très rapidement, sans trop de travail préparatoire en amont.

Il existe de nombreux ouvrages dans le domaine de la lecture de notes, la plupart étant conçus par des professeurs de conservatoire. Il faut surtout éviter dans la mesure du possible de lire des notes pour lire des notes en prenant tout ce qui vous tombe sous la main, car, pour être efficace, la lecture de notes demande une approche spécifique suivant le profil. Ainsi, il existe des cahiers de solfège destinés aux enfants, tandis que d’autres visent un public plus adulte.

De même, l'approche de la lecture dépend aussi du style de musique abordé : classique, jazz, rock, chanson, etc. Une simple observation de quelques partitions suffit à observer de grandes différences d'écriture. Chacune faisant appel à une lecture dite "verticale" plus abondante (lecture d'accords), et à des rythmes plus ou moins posés (nombreuses syncopes et contretemps).

Si vous êtes seul, sans professeur, livré à vous-même, il est préférable d’aborder dans un premier temps la lecture de notes de façon pure, sans jouer de l’instrument, c’est plus sûr. La fréquence de lecture et la mémorisation jouent un rôle important concernant la vitesse de déchiffrage.

Pour lire convenablement ses premières notes sur une portée (sans utiliser l’instrument), il faut faire usage de modestie. Se contenter de lire seulement quelques notes sur une seule portée de façon régulière pourra constituer un premier pas. Ne soyez pas pressé... N'abordez pas la lecture en clé de sol et clé de fa en même temps pour éviter de tout mélanger !

Pour accélérer la mémorisation de la hauteur des notes, vous pouvez par exemple apprendre par cœur des positions de notes sur chaque portée. Quand la position d’une note sera mémorisée, elle servira pour lire les notes voisines. L’idéal est d’apprendre les notes dans les interlignes (ou les lignes), comme ceci :

POUR LA CLÉ DE SOL

POUR LA CLÉ DE FA


APPROCHE CLASSIQUE

Vous pouvez commencer votre apprentissage en partant des notes situées au bas de la clé de sol (do, ré, mi, fa, sol), puis progressivement, lire des notes de plus en plus hautes sur la portée. Idem pour la clé de fa, mais en sens inverse (en partant du haut de la portée et en se dirigeant vers le bas).

Dans un second temps ou en même temps que vous progressez, vous lisez des notes de plus en plus espacés, en sautant au début une note, par exemple en passant de la note do au mi en sautant le ré. Ensuite, ce sera deux, trois, quatre notes... que vous sauterez. Cette approche de lecture est développée dans les cours en ligne : lecture clé de sol et lecture clé de fa.



EN RESUMÉ...

Lire les notes, c’est avant tout de la pratique autour d’une méthodologie appliquée, et qui vous convient. Ce n’est pas difficile d’apprendre à lire des notes, mais il faut aimer. Certains y voient une solution toute trouvée, alors que d’autres ‘souffrent’ à la simple vue de notes écrites sur une portée. Cette ‘voie sacrée’ résume à elle seule tout un pan de l’histoire de la musique, alors comment s’en passer… Utiliser l'ordinateur à la place, peut-être, mais il est encore trop tôt pour écrire cette histoire-là !

  par ELIAN JOUGLA