PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

HISTOIRE DE LA MUSIQUE : LES PIANISTES DE JAZZ



HERBIE HANCOCK BIOGRAPHIE/PORTRAIT, DE MILES DAVIS AU SOUND-SYSTEM

Si la carrière de Herbie Hancock est d'une indéniable réussite au niveau commercial, il n'en est pas de même du point de vue de la critique assez inégale à son encontre. Capable du meilleur comme du pire, Herbie Hancock est néanmoins un excellent technicien des claviers modernes. Il a démontré à de nombreuses reprises son aisance sur un piano électrique et acoustique comme avec un synthétiseur. Sa particularité artistique est de n'être jamais là où on l'attend. Musicien curieux et imprévisible, il est sans conteste l'une des figures marquantes du jazz contemporain.


LES DATES IMPORTANTES DE LA VIE DE HERBIE HANCOCK



Ad Block


© U.S. Department of State from United States - Herbie Hancock (2013)

  • 1940 - Herbie Hancock est né un 12 avril 1940 à Chicago, aux États-Unis. Il prend ses premières leçons de piano à 7 ans et à 11 ans, il est soliste à la Chicago Symphony Orchestra en jouant le premier mouvement du Concerto N° 5 en Ré majeur de Mozart.
  • 1953 - Durant son adolescence, il découvre le jazz grâce aux enregistrements d'Oscar Peterson, George Shearing, Bill Evans ou McCoy Tyner. Il aborde cette musique tout seul, sans aucun professeur de jazz.
  • 1956 - Alors qu'il étudie en ingénierie à la Grinnell University (il finira plus tard ses études de musique à Grinnel en "electrical engineering" en 1971), Herbie Hancock devient professionnel et accompagnateur des solistes de passage, dont Lee Morgan (tp) et Hank Mobley (sax).
  • 1960 - Deux ans après avoir rejoint le groupe de Donald Byrd (tp) et joué avec Coleman Hawkins (sax), Phil Woods (sax) et Oliver Nielson (arr), il enregistre un premier disque en leader : Takin'off. Plusieurs autres disques suivront pour la maison de disques Blue Note. Certaines de ses compositions deviennent des grands succès (Watermelon Man, Maiden Voyage, Canteloupe Island).
  • 1962 - Herbie Hancock collabore avec Miles Davis (tp) pour son album The Sorcerer.
  • 1967 - Il travaille avec Charlie Byrd (g), Bob Brookmeyer (tb), Stan Getz (sax), monte un groupe et compose la musique du film Blow Up, en 1967. Un an plus tard, il quitte Miles Davis (tp) et forme un sextette qui joue jusqu'en 1973 et enregistre trois disques.
  • 1973 - Herbie Hancock constitue un groupe appelé Headhunters et crée le jazz-funk où se mélangent différents claviers superposés ( Chameleon ). Le disque qu'il enregistre alors se vend à plus d'un million d'exemplaires. Il compose la musique du film de Death Wish (Un justicier dans la ville). Trois ans plus tard, au cours du festival de Newport, il reconstitue son sextette des années 1970. Ainsi naît VSOP (Very Special Onetime Performance).
  • 1978 - Herbie Hancock tourne avec Miles Davis (tp). La même année, il enregistre un duo de piano avec le pianiste Chick Corea (An Evening With Herbie Hancock And Chick Corea in Concert), puis un autre album, mais en solo, portant le titre The Piano (1979).
  • 1979/1982 - Jusqu'en 1982, Herbie Hancock enregistre de nombreux albums jazz marqué par la musique pop et disco, avec Sunlight sur lequel joue les musiciens Tony Williams (dr) et Jaco Pastorius (b). Il obtient un tube en Angleterre avec le titre I Thought It Was You en chantant à travers un vocodeur.
  • 1983 - Le pianiste surprend son public avec Rock It, un grand succès qui ouvre la porte aux influences de la breakdance et du rap.
  • 1985 - Il donne des concerts au Japon.
  • 1987 - Herbie Hancock participe à la bande sonore du film Autour de minuit, qui lui vaut un Oscar en 1987. Cela lui permet d'écrire d'autres musiques pour le cinéma, tels que The Spook who sat by the door, A Soldier's Story et Action Jackson.
  • 1990 - Il enregistre Parallel Realities en compagnie de Pat Metheny (g) et Jack de Johnnette (dr) et part en tournée.
  • 1991 - Herbie Hancock participe au concert de Miles Davis (tp) à Paris l'année suivante et forme une sorte d'avatar de VSOP avec Wallace Roney (tp), Whane Shorter (sax), Ron Carter (b) et Tony Williams (dr), en 1992.
  • 1997 - Il enregistre 1 - 1 pour Verve en tandem avec Whane Shorter (sax) et remporte un grammy Award comme meilleure composition instrumentale.
  • 2005 - Remasterisation de la moitié de ses enregistrements pour la Columbia (enregistrements initialement sortis qu'au Japon).

HERBIE HANCOCK, DES HEADHUNTERS À FUTURE SHOCK

Après ses albums expérimentaux en sextet du début des années 70, Herbie Hancock souhaite revenir à une musique plus accessible et plus funky. Ce choix aurait été motivé par les faibles ventes de ses précédents albums et par le constat sans appel du grand public qui ne comprenait pas sa musique avant-gardiste.

Porté par son amour du funk et notamment de Sly Stone, il rassemble un nouveau groupe qu'il appelle The Headhunters. Du sextet, il ne garde que Bennie Maupin (cl, sax) et recrute d'éminent spécialiste : le bassiste Paul Jackson, le percussionniste Bill Summers et le batteur Harvey Mason.

Leur premier album Headhunters, sorti en 1973, rencontre un succès commercial très important bien qu'il soit critiqué par certains fans de jazz. L'album est aujourd'hui loué pour son énergie, sa fraîcheur et son influence sur le jazz et le funk, ainsi que sur la soul et le hip hop.

Après le remplacement de Mason par Mike Clark, le groupe sort l'album Thrust l'année suivante, qui est presque aussi bien reçu que le précédent, toutefois sans rencontrer le même succès commercial. Par la suite, le groupe sortira un autre album cette fois-ci mieux accueilli, Survival of the Fittest, mais sans Hancock. Le groupe se reformera en 1998 pour Return of the Headhunters et continuera de jouer et d'enregistrer mais sans Hancock.

Au milieu des années 70, Herbie Hancock se tourne vers des albums plus commerciaux auxquels participent certains membres de The Headhunters ainsi que d'autres musiciens. Il publie notamment les albums jazz-funk Man-Child (1975) et Secrets (1976).


HERBIE HANCOCK - CANTALOUPE ISLAND

Après une période pop-jazz pas très convaincante, à la fin des années 1970, il rencontre en 1983 un énorme succès avec le tube Rock it de l'album Future Shock qui gagne un "Grammy-award". C'est le premier instrumental grand public qui comprend du scratch, en l'occurrence un scratch piloté par Grand mixer DXT. Le clip vidéo qui comprend un robot faisant du breakdance est également un succès important et remporte cinq récompenses aux MTV Video Music Awards. Le clip fait aussi parler de lui quand on apprend que la présence minimale de Hancock dans le clip était due à la réticence de MTV de montrer des musiciens noirs.

Le single inaugure une collaboration avec le bassiste et producteur Bill Laswell. Herbie Hancock expérimente plus en avant la musique électronique avec une série d'albums produits par Laswell : Future Shock (1983), Sound-System (1984) et Perfect Machine. Malgré leurs succès commerciaux, ces albums sont extrêmement critiqués et certains prétendent que la participation de Hancock n'a été que mineure par rapport à l'influence de Bill Laswell.


PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut

Accueil
Copyright © 2003-2022 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales
×

Si une extension de type 'Adblock' (ou assimilée) est installée sur votre navigateur, celle-ci empêchera de consulter certaines pages de ce site dans leur intégralité. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce site collaboratif d'exister durablement. Pour obtenir un accès total, vous devez désactiver l'extension.