PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



LE TEMPO EN MUSIQUE, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE

Dans une partition, l'indication du tempo est une information utile pour l'interprète. À la base, elle sert de référence pour indiquer la vitesse idéale d'interprétation...


UTILISER LE BON TEMPO

Le choix du tempo n'est pas sans influence sur le phrasé, sa restitution, et le caractère du morceau. Facile à comprendre, le tempo s’appuie sur deux indications jumelées ou séparées. Nous avons d’un côté l’indication de mouvement (largo, andante…) - un terme qui indique de façon approximative la vitesse d'exécution -, et de l’autre, un chiffre métronomique affichant le nombre exact de battements par minute (BPM).


Ad Block

Sur une partition, le mouvement et/ou l’indication chiffrée du tempo apparaissent au-dessus de la première portée.

L’indication chiffrée prend la forme d'une figure de note suivie d'une valeur numérique. L’exemple ci-dessous indique que l’on aura l'équivalent de 100 noires par minute. (1)

L'outil traditionnel utilisé par le musicien s’appelle le « métronome ». Redouté sans être redoutable, le métronome est souvent mal utilisé. Son rôle est expliqué dans les détails ici : Le métronome : fonctionnement et utilisation.

Le métronome produit une pulsation régulière. Il assoit chaque temps en cadence, ce qui permet d'épauler le musicien en régulant son jeu.

De nos jours, à cause de la prolifération des pianos numériques et des synthétiseurs, de nombreux musiciens préfèrent utiliser la boîte à rythmes incorporée (ou parfois séparée via un séquenceur). Pour marquer le tempo, l'appellation « BPM » (battement par minute) est indiquée. Aujourd’hui, le « BPM » est entré dans le langage des musiciens branchés.

Si fondamentalement rien ne change, dans les faits, le chiffre est surtout employé comme guide général et non comme une valeur fixe et imposée. En musique moderne, l’utilisation du « BPM » est souvent indiqué comme une valeur relative. Cette observation s’applique également à la musique classique.

Détail d’un métronome mécanique pyramidal muni de son balancier. La tige est crantée de façon à ce que le poids vienne se placer précisément sur une des indications de vitesse. La vitesse métronomique s’accompagne aussi des indications de mouvement : Moderato, Allegretto…

Bien qu’un tempo précis soit précisé dans la majorité des partitions de Mozart ou de Beethoven, lors de l’interprétation, le tempo n’est là qu’à titre indicatif. (2) Bien évidemment, trop s’en écarter risque de nuire à la crédibilité de l’interprétation, jusqu'à dénaturer l’œuvre du compositeur. Dans ce cas, l’utilisation d’une indication de mouvement accompagne le chiffre métronomique, ce qui permet de cadrer l'interprétation tout en conservant une certaine liberté.

Consulter : Les mouvements musicaux et leur signification.

Ci-dessous un exemple de "Moderato" indiqué à 126 BPM.

CAS PARTICULIER

Pour que le tempo reste identique lorsqu'on passe d'une signature à une autre au sein d'un même morceau - dans le cas où la valeur de la note de base est modifiée (chiffre du bas de la signature) -, il est nécessaire de l’indiquer sur la partition.

L'exemple ci-dessous montre une mesure simple (3/4) qui précède une mesure composée (6/8). Pour que le tempo reste identique, l'unité de temps du 3/4 (noire = 1 temps) doit posséder la même valeur que l'unité de temps du 6/8 (noire pointée = 1 temps). Cette équivalence sera portée au-dessus de la barre de mesure à l’endroit précis où le changement de signature a lieu.

LA VALEUR DE LA SIGNATURE

Si le tempo est souvent indiqué à la noire, la signature impose parfois d’autres valeurs. Ainsi une mesure en 2/2 (2 blanches par mesure) exprimera en toute logique un tempo à la blanche. Dans le cas où l’on a une indication à 100 blanches par minute, nous aurons donc virtuellement 200 noires par minute, ceci afin de respecter le rapport existant entre les deux figures de notes.

1 – Sur certaines éditions, il arrive parfois que la note soit remplacée par M.M en référence au « Métronome de Maelzel » (Johann Maelzel est le dépositaire du brevet).

2 - Sur certaines partitions, le chiffre du tempo est accompagné de la lettre « c » pour « circa », qui veut dire « environ ».

par ELIAN JOUGLA

À CONSULTER

Le fonctionnement de la mesure

Le chiffrage de la mesure simple et composée

Différence entrer la pulsation et le tempo

Apprendre à battre la mesure avec la main

Comprendre l’importance du rythme en musique


- SOMMAIRE DES LEÇONS GRATUITES -

1 - ARRANGEMENT
2 - ÉVEIL MUSICAL
3 - HARMONIE
4 - IMPROVISATION
5 - PIANO ET TECHNIQUE
6 - RYTHME
7 - SOLFÈGE/THÉORIE
8 - PROGRAMMATION & LOG.
ACCUEIL
PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut
Accueil
Copyright © 2003-2020 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales