PIANOWEB.fr
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

MATÉRIEL DE MUSIQUE



ACHETER, CHOISIR UN CLAVIER MAITRE. CE QU’IL FAUT SAVOIR

Dans les années 80, l’arrivée dans les studios de la musique assistée par ordinateur (la MAO) a poussé les constructeurs à créer des claviers d’un nouveau genre, sans banques de sons ni amplification, mais capables de piloter et de commander tout un réseau MIDI (expandeurs, échantillonneurs, boîte à rythmes…). Le clavier maître venait de naître, avec pour mission celle de simplifier et d’organiser l'équipement et d'assister le musicien dans sa tâche de "directeur des opérations".


LE POURQUOI DU CLAVIER MAÏTRE

Est-il toujours nécessaire d’acheter un clavier maître ? Comment le choisir ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Bien qu’utilisé sur scène, la place habituelle du clavier maître est d’être dans un studio. N’oublions pas que ce type d’instrument est né pour apporter une réponse efficace au contrôle des expandeurs dans une configuration MAO.


Ad Block

Deux axes sont importants dans le choix d’un clavier maître :

  • 1 - La qualité du clavier : réponse à la dynamique, lourdeur des touches, répétitions de notes visant à imiter le double échappement du piano à queue, transitoires…

  • 2 - Les possibilités de contrôle des différents appareils qui sont placés sous son autorité : changement de sons, de banques, modulation, transposition… Dans une moindre mesure, nous pouvons ajouter le split qui permet de diviser le clavier en plusieurs zones avec, pour chacune, l’assignation d’un son différent (une fonction parfois utile en Live).

La plupart des claviers maîtres professionnels actuels sont en mesure de répondre à l’ensemble de ces paramètres.

Studiologic SL88 Grand Piano de chez Fatar

La présence d’un clavier dit « à toucher lourd » place généralement en confiance l’utilisateur habitué au piano acoustique qui retrouvera sous ses doigts des sensations proches d’un toucher qu’il apprécie. D’énormes progrès ont été réalisés dans la réponse dynamique des claviers, avec en prime la possibilité d’ajuster la sensibilité de la pression à l’enfoncement de la touche, de souple (light) à dur (heavy) et ce depuis plus de 30 ans déjà !

La qualité du toucher est essentielle, même et surtout quand l’objectif ne se limite pas à jouer avec un son de piano. N’oubliez pas que dans une configuration MAO, l’enregistrement des différents instruments (batterie, basse, guitare, cordes, cuivres…) trouveront une grande partie de leur réalité sonore via l'usage de ce clavier, dans la façon de restituer correctement votre type de jeu.

D’autre part, dans une configuration « home studio », le clavier maître (ou de commande) est le centre névralgique de tout votre équipement jusqu'à l'ordinateur (sauf l’amplification... quoique !).

Il est important de signaler que les grandes marques comme Roland, Korg ou Yamaha trouvent souvent une alternative au clavier de commande en proposant un modèle « haut de gamme » dans des séries qui se déclinent en plusieurs exemplaires. En faisant abstraction des sons et du séquenceur qui les équipent, ces claviers numériques, parfois des synthétiseurs de hautes performances, ont bien des points en commun avec le clavier maître type : un clavier de 88 notes à toucher lourd, des fonctions de contrôle MIDI, et parfois même des possibilités de split et de layer.

Ce type de clavier professionnel peut suffire en fonction de l’exigence de votre installation et de vos objectifs. Toutefois, en toute logique, un clavier maître sera moins sujet à subir l’inflation des progrès techniques que tout autre type de clavier, même haut de gamme. L’investissement financier étant généralement moindre, la tentation d’opter pour un pur clavier de commande apporte un avantage certains, surtout si vous avez déjà à votre disposition un peu de matériel (synthétiseur, expandeur…).


LES POINTS IMPORTANTS D'UN CLAVIER MAÎTRE

Le toucher : indépendamment de la lourdeur à l’enfoncement, la mécanique à marteaux donne des sensations de jeu agréables et une réponse en dynamique souvent réaliste. Certains claviers sont équipés de l’aftertouch, ce qui permet de rajouter un effet supplémentaire au son de la note après que la touche ait été enfoncée.

La connectique : elle est d’une importance cruciale. Les mémoires utilisateurs sont pratiques en dispatchant différents types de configurations qui peuvent être appelées en appuyant simplement sur un bouton (32 presets est un minimum). Les sorties MIDI doivent être en nombre pour que les signaux de votre équipement puissent travailler en parallèle, donc sans latence : 2 Out est un minimum, mais avec 4 out vous avez de la réserve, d'autant que 2 instruments MIDI raccordés à la suite avec des câbles relativement courts ne provoquent qu'une latence insignifiante. Quant à avoir 2 In, cela peut se révéler utile. Enfin, deux entrées pédalier sont indispensables pour raccorder la pédale forte et la pédale volume.

L’édition : elle doit se révéler simple étant donné que les possibilités sont théoriquement plus limitées que sur un synthétiseur. Toutefois, hormis les boutons servant à incrémenter et décrémenter les valeurs et à valider, le minimum de contrôles doit reposer sur le choix du canal, la sélection de banque, le changement de programme et le split ; le tout servi par un écran généreux si possible. Pour jouer des effets, la présence des deux molettes propres au synthétiseur, le pitch et la modulation, ont aussi leur place.

Le split : même s’il existe des modèles qui proposent un split à 8 zones (soit un peu moins d’une octave chacun), dans la pratique un « 4 zones programmables » est largement suffisant. Chaque zone permet de contrôler un périphérique MIDI externe avec des sons différents. Généralement, chaque zone est accessible directement par un bouton indépendant.

Le poids : la plupart des modèles n’excèdent pas les 20 Kg. Cependant, un clavier de commande trop léger posera un problème de stabilité, surtout sur scène où l’appui au sol n’est pas toujours aussi stable qu’en studio (vibrations).

par ELIAN JOUGLA (Piano Web - 11/2020)


PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut
Accueil
Copyright © 2003-2020 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales