PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LE PIANO AU CINÉMA



PIANO ET CINÉMA : MICHEL PETRUCCIANI

MICHEL PETRUCCIANI, UNE PASSION POUR LA VIE ET LE PIANO JAZZ

Synopsis

 : Faisant face à l’adversité que la vie réserve parfois, Michel Petrucciani était un musicien qui faisait rapidement oublier son invalidité dès que ses doigts se posaient sur les touches noires et blanches du piano. Atteint de la maladie des os de verre qui limita sa croissance, Petrucciani a toujours refusé de se complaire dans l’apitoiement généralement réservé aux handicapés. Son insatiable appétit de vivre et son amour pour le jazz cohabitaient en lui comme une seconde peau. Le documentaire réalisé en 2011 par Michael Radford nous montre un être passionné par les joies de l'existence, un être attentif, un observateur et fin connaisseur de la musique qu’il pratiquait.


MICHEL PETRUCCIANI (bande annonce)

NB : cette séquence vidéo est proposée dans un but uniquement pédagogique
pour découvrir les différentes facettes liées à la musique.

EN GUISE D’INTRODUCTION…

Capable de chanter dès sa plus tendre enfance les mélodies jazz que son père écoutait, Michel Petrucciani saisit rapidement que sa voie naturelle serait la musique et plus particulièrement le piano du jour où il entendit le légendaire Duke Ellington. Le piano était devenu un rêve, une obsession.

Le jeune Michel prend conscience de son handicap quand il regarde les autres enfants de son âge jouer à l’extérieur. Sans réelle possibilité de se mouvoir librement, la musique devient vitale, essentielle à son développement psychoaffectif. Un père sévère, exigeant, prêchant la musique par tous les pores de la peau, conduira le jeune prodige à devenir – non sans souffrance - le démonstrateur du magasin de musique familial. Chez les Petrucciani, l’art se développe en famille, de bouche à oreille. Michel joue alors très souvent avec ses deux frères et devient le complice indispensable... La musique, le piano, nouent avec lui d’étranges relations d’amour. A ses yeux, ce qui compte, c’est le son de l'instrument, le phrasé jazz qu'il peut transporter, et de ce point de vue-là, le jeune Michel le découvre et le développe avec un naturel déconcertant avant même d'avoir fêté ses 10 printemps…

Le documentaire de Michael Radford ne se contente pas de dérouler mécaniquement la biographie du pianiste avec ses différentes étapes clés. Il use au contraire d'un montage dynamique et vivifiant grâce à la présence de nombreux témoignages concis de proches et d'amis musiciens. Le portrait est émouvant et chaleureux, jamais ennuyeux, avec des anecdotes parfois drôles (Michel Petrucciani ne manquait pas d’humour). Le documentaire de Michel Radford nous fait également découvrir de nombreuses images d’archives inédites. Un film indispensable à voir, ne serait-ce qu’une fois, pour découvrir ce qu’était l’univers de Michel Petrucciani ; un personnage entier mais humaniste d'où s'élève la voix caractéristique des gens du Sud, un artiste hors du commun qui voulait dit-il « seulement marcher sur la plage avec une femme à ses côtés »…

  par ELIAN JOUGLA

Michel Petrucciani,
Un documentaire de Michael Radford (2011)