PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

VIDÉOS PÉDAGOGIQUES



VIDÉOS PORTRAIT VANGELIS PAPATHANASSIOU

VANGELIS PAPATHANASSIOU, LE MAGICIEN DES SONS

Le musicien Vangelis est la parfaite illustration du musicien autodidacte, refusant d'apprendre le piano de façon traditionnelle dans son enfance et menant sa carrière sans avoir de connaissance approfondie du solfège. Il n'hésite pas à dénoncer un enseignement musical souvent trop castrateur et à prendre ses distances avec ce qu'il appelle "les chiens de garde", caste d'une certaine musique contemporaine, qui élabore longuement des musiques purement cérébrales.

L'homme aux disques d'or, entouré de synthétiseurs d'usage courant, mais dont il détient la clé de l'organisation, laisse jaillir de son inspiration des moments poétiques et d'émotions qui mettent en scène une multitude d'instruments aux couleurs sonores infinies.

Vangelis ne croit qu'en la musique créée, jouée, enregistrée. C'est l'inspiration à l'état brut, c'est l'émerveillement candide de l'enfance retrouvé.

Musicien grec (né en 1943), de son vrai nom Evangelos Odysséas Papathanassiou, il est plus connu sous le diminutif de Vangelis. Ses compositions aux couleurs électroniques, tendance "New Age" ont fait le tour de la planète. C'est avec le réalisateur animalier Frédéric Rossif qu'il démarre sa carrière de compositeur pour le cinéma (Apocalypse des animaux, 1973, La fête sauvage, 1976, Opéra sauvage, 1979). Imposant un style très personnel basé sur des mélodies étirées aux sonorités cosmiques, il a, à maintes fois, eu recours aux synthétiseurs pour orchestrer sa musique.

Outre une carrière solo impressionnante, Vangelis a collaboré avec de nombreux artistes comme : Jon Anderson, Richard Anthony, Claudio Blaglioni, Helen Banks, Montserrat Caballé, Riccardo Cocciante, Dimitri, The Forminx, Vicky Leandros, Raymond Lefebvre, Melina Mercouri, Milva, Irène Papas, Demis Roussos.

Récompenses :

  • 1989 - Le Max Steiner Award pour l'ensemble de ses bandes originales.
  • 1992 - Chevalier de l'Ordre des Arts et Lettres.
  • 2005 - Le WSA Public Choice Award pour la musique de film "Alexandre" d'Oliver Stone.

LES INSTRUMENTS DE VANGELIS

Multi-instrumentiste, Vangelis utilise avec autant de bonheur les instruments acoustiques comme électroniques.
A l'instar de Jean-Michel Jarre, Vangelis emploie de nombreux instruments électroniques : l'orgue à ses débuts avec les "Aphrodite's Child", le Fender Rhodes qu'il emploie dans les bandes-sons de Frédéric Rossif, les synthétiseurs analogiques... CS80 de Yamaha en tête et le combiné string-ensemble Vocoder Roland VP-330. Il ne faut pas oublier le CS-80 de Yamaha que vous pouvez entendre dans l'extrait "L'homme et sa musique" (The man and his music) et dont la sonorité est à mi-chemin du piano acoustique et électrique.

La seconde famille d'instruments qu'affectionne Vangelis est constituée des percussions : timbales d'orchestre, cloches (carillon), djembé, darabukka. Il les utilise pour ponctuer sa musique, rarement de façon hypnotique, répétitive. A l'inverse d'autres compositeurs, Vangelis emploie rarement la boîte à rythme, sauf dans les instants de création. Les percussions sont là, le plus souvent, pour mettre en avant des fins de phrases. Leurs fonctions sont plutôt démonstratives, à la façon des écritures symphoniques (roulement de timbales en crescendo, par exemple) ou accidentelles (coup bref) quand il s'agit de musique de films.

Il joue également, mais de façon ponctuelle, des instruments à cordes (harpe, guitare).


LE STYLE / LE SON VANGELIS

Il est difficile de décrire la musique de Vangelis. Tantôt celle-ci est cadrée, avec des mélodies, des harmonies épousant un développement précis proche d'une écriture symphonique classique, tantôt elle devient "anarchique", avec une volonté farouche de ne pas s'inscrire dans le convenu. Les sonorités se croisent, se déchirent, renforcées par des effets de percussion acoustique ou électronique qui claquent ici et là, sans prévenir.

Les compositions de Vangelis tombent rarement dans une sorte de routine ou de facilité. Si quelques-unes d'entres-elles peuvent être exécutées seules au piano avec une certaine crédibilité ("Les chariots de feu", par exemple), la plupart ne donnent réellement leur véritable dimension que dans un contexte orchestral. On touche là, la fonction vitale de sa musique. Vangelis ne pense pas en pianiste, mais en orchestrateur. Le piano n'est qu'un instrument d'appoint comme d'autres. Seul, le piano électrique Fender Rhodes a eu sa période de gloire durant les années 1970 (surtout dans ses musiques de films avec Frédéric Rossif ).

L'alchimie des sons façon "Vangelis" a fait école chez de nombreux "bricoleurs" de synthèse analogique. Les sonorités à l'attaque lente qu'il emploie surtout dans ses mélodies sont devenues des classiques et sont encore employées de nos jours.

Vangelis est le musicien qui a lancé quelque part la mode du "home-studio"... du concept tout en un... du musicien capable de produire sa musique de A à Z, tenant tour à tour le rôle du compositeur, de l'arrangeur, de l'interprète, mais également officiant dans un domaine qui au départ ne relève pas de sa fonction première, celui de preneur de son. Et là, également, Vangelis marque d'une empreinte indélébile sa différence avec d'autres artistes de l'époque, notamment par l'emploi qu'il fait de la réverbération (le plus souvent une Lexicon).

Une musique de Vangelis sans réverbération ne serait plus une musique de Vangelis. Durant les années 1970/1980, il l'utilisera de façon appuyée au niveau des mélodies et des percussions. Grâce à la réverbération, une fois la note lâchée, celle-ci est portée dans l'espace, son oscillation résonne dans le temps. Mettre trop de réverbération, c'est noyer le son, en manquer, c'est assécher le son. Tous les ingénieurs du son vous diront que c'est l'un des effets les plus durs à utiliser de façon idéale.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

nom : Studioliv
message : Excellent article, très précis. Vangelis est un véritable instrumentiste. On le voit peu, les videos sont rares, les concerts le sont encore plus. (posté le 30/04/2016)

SOMMAIRE